Liens rapides >  Ministère de L'éducation  Carrefour  RÉCIT  murea  
 
situations d'apprentissage et d'évaluation (SAE)
Bienvenue aux enseignants
 

Robert Bibeau
Robert.Bibeau (@) sympatico.ca


Téléphone :
450-349-3674

Février 2009

 

 





Document fait avec Nvu

SAE

Au cours de la réalisation d'une SAE l'élève devra résoudre un problème et accomplir des tâches visant la production d'un document  consignant sa démarche et ses résultats et manifestant  ses compétences.

Ressources


Depuis des années, les enseignants produisent ou utilisent des « scénarios pédagogiques » pour les guider dans leur enseignement avec les TIC. Désormais, nous leurs proposons de produire ou de réaliser des situations d’apprentissage et d’évaluation (SAE) faisant appels aux TIC comme ressources didactiques.

(Téléchargez le dossier en version rtf)


1) Définir une situation d’apprentissage et d’évaluation (SAE);

2) Les trois temps du processus d’enseignement et d’apprentissage sur lesquels reposent une SAE;

3) Les composantes et les étapes de réalisation d’une bonne SAE;

4) Deux modèles de production standardisée d’une SAE;

5) Quelques banques de SAE actuellement disponibles sur Internet.


1)  Définir une situation d’apprentissage et d’évaluation (SAE)


On les appelait « scénarios pédagogiques » ou encore « propositions d’activités d’apprentissage ». On les appelle désormais des situations d’apprentissage et d’évaluation (SAE).  Les SAE se veulent plus complexes, plus systématiques et comportent toujours un volet d’évaluation de l’élève (1). Il faut concevoir des SAE qui vont permettre à tous les élèves de démontrer qu’ils peuvent mobiliser les ressources nécessaires à l’exercice de leurs compétences et à la construction de leurs connaissances.

Le Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ) propose une approche centrée sur le développement de compétences disciplinaires et transversales comprenant notamment l’acquisition de connaissances déclaratives (faits, notions, règles); procédurales (démarches, processus, savoir-faire); et conditionnelles (stratégies de transfert).  Il repose sur l’utilisation de situations d’apprentissage et d’évaluation (SAE) complexes, intégratives, bien mises en contexte, comprenant la réalisation d’activités disciplinaires et transversales diversifiées et significatives susceptibles d’intéresser l’élève et ainsi de le motiver à apprendre.

Au cours de la réalisation d’une SAE et des activités qu’elle implique, l’élève  devra résoudre un ou des problèmes et accomplir une série de tâches visant la production d’un document, même modeste, d’une œuvre médiatique (utilisant l’imprimé ou le numérique) ou multimédia (utilisant l’imprimé, le 3-D, des techniques artistiques, du visuel, du numérique, de l’interactif, etc.) consignant sa démarche et ses résultats et manifestant le développement de compétences spécifiques.

Une SAE sera significative si : a) elle rejoint les orientations du Programme de formation; b) touche les centres d’intérêt des élèves et pose des défis à leur portée; c) permet de mettre en évidence l’utilité des savoirs.

Une SAE comportera des suggestions de méthodes de travail et des instruments d’évaluation formative (tout au long du processus de réalisation du projet ou de l’activité). Ces éléments d’évaluation possiblement consignés dans le portfolio de l’élève (2) pourront servir lors de l’établissement du « bilan des apprentissages » en fin de cycle (3).

Les SAE doivent s’inscrire en relation avec les domaines généraux de formation communs aux différentes disciplines du programme de formation et traiter d’un contenu disciplinaire.

Rappelons qu’une compétence est un savoir-agir fondé sur la mobilisation et l’utilisation d’un ensemble de ressources, dont les savoirs (ou connaissances - déclaratives, procédurales, conditionnelles), les savoir-faire (ou habiletés et habitudes, processus et démarches), et enfin les savoir-être (comportement, attitudes, croyances, etc.). 



2) Les trois temps du processus d’enseignement-apprentissage dans une SAE


La situation d’apprentissage et d’évaluation (SAE) s’inscrit dans le contexte d’un modèle particulier de processus d’enseignement-apprentissage segmenté en trois temps :

a) le temps de préparation (amorce ou planification de la tâche);
b) le temps de  réalisation ou d’action en classe;  
c) le temps de l’intégration, du réinvestissement ou encore de la structuration des apprentissages.

Convenons d’abord que la situation d’apprentissage et d’évaluation à concevoir ou à exploiter devra s’inscrire dans l’un des cinq domaines généraux de formation du programme de formation de l’école québécoise (PFEQ) (4).  Ces domaines généraux décrivent des enjeux sociaux importants.  Ils amènent l’élève à établir des liens entre ses apprentissages à l’école et la vie de tous les jours. La SAE fera également appel à l’une ou plusieurs des neuf compétences transversales du PFEQ, devant  être développées dans toutes et chacune des disciplines du PFEQ (5). Bien entendu, la SAE visera également le développement des compétences disciplinaires.

Dans une SAE, au cours de la phase de préparation,le problème à résoudre est présenté à l’élève afin de créer une mise en contexte. Puis, différentes activités lui sont proposées pour activer ses connaissances antérieures, lui permettre d’exprimer ses doutes et de poser des hypothèses. Ensuite, à la phase de réalisation, l’élève accomplit les tâches proposées. La production peut être destinée à un public et cette réalisation-production peut être ponctuée de moments de rétroaction selon une approche réflexive. Il s’agit à cette étape de décrire dans la SAE le processus de pilotage du projet, des activités ou des tâches à accomplir. La troisième phase, la phase d’intégration, est l’occasion d’amener l’élève à prendre conscience du chemin parcouru, à verbaliser ses méthodes de travail, ses difficultés, ses réussites et ses résultats.

Ce sera le temps privilégié pour la régulation, c'est-à-dire la prise en compte des difficultés, la rétroaction significative et la remédiation si requis. L’autorégulation est également de mise afin que l’élève prenne conscience de sa démarche, de ses difficultés et de ses ressources personnelles (6). 



3)  Les composantes et les étapes de réalisation d’une SAE


Une SAE comporte un contexte associé à une problématique - une question problème ou une proposition d’activité par où tout commence. Une SAE indique les compétences visées par l’activité ainsi qu’une démarche pour réaliser un ensemble de tâches et d’activités d’apprentissage (s’engager dans l’activité et faire émerger les acquis; explorer- rechercher; investiguer- enquêter; créer-construire- développer,  puis enfin présenter-partager).

La problématique est le fondement du projet et la base de la SAE, que l’on  élabore souvent à partir des domaines généraux de formation et qui exploite une ou des compétences transversales. La question problème sert de fil conducteur. Ce peut être : a) un problème à résoudre; b) une question à traiter; c) une production à réaliser qui sera évaluée tout au long du processus de  réalisation (7).

La démarche du projet est basée sur la démarche propre aux disciplines ou domaines d’apprentissage (langues, mathématique, science et technologie, univers social (exemple l'approche historique), arts, éthique et culture religieuse).

Un modèle de SAE pourrait se décomposer en cinq étapes de réalisation (8) liées aux trois temps du processus d’enseignement apprentissage que nous avons décrit précédemment :

Première étape : s’engager dans le projet ou l’activité (identifier, trouver l’inspiration, prendre connaissance du problème, explorer, se faire une idée). 

Deuxième étape : identifier les sources d’information et amener l’élève à identifier ses ressources personnelles, échanger sur ses connaissances antérieures. 

Troisième étape : investiguer, préciser, mettre en perspective, recueillir l’information et l’interpréter. 

Quatrième étape : créer, manipuler, structurer, organiser et traiter l’information.

Cinquième étape : partager, justifier ses choix, échanger l’expérience de création, exposer, communiquer, présenter son travail, son document unimédia ou multimédia et compléter l’évaluation formative (9).


4)
Deux modèles de production standardisée de SAE

Il est utile de se baser sur un modèle ou un canevas commun et standardisé pour rédiger une SAE complexe et significative car cela facilitera par la suite la mise en commun, le partage et l’échange de ces SAE entre enseignant(e)s. En voici deux particulièrement bien documentés : Planif et le Sac d’école électronique.

Le RÉCIT national de langue anglaise et le groupe LEARN Québec (10) a produit l’outil de planification de SAE « Planif » qui vise les trois objectifs suivants :

1) offrir un outil de conception proposant en même temps un modèle pour la planification d’une SAE; 
2) aider l’utilisateur à approfondir sa compréhension du PFEQ; 
3) faciliter le partage des SAE.  

Planif est un outil interactif de conception et de planification qui guide l’enseignant(e) dans la création de situations complexes d’apprentissage et d’évaluation selon les paramètres du Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ).  Il repose sur un canevas qui inclut tous les éléments du PFEQ et toutes les parties constituantes d’une SAE (question problème, stratégies et démarches propres aux diverses disciplines, activités et critères d’évaluation).  L’usager fait plus que cocher des cases et choisir des éléments du programme; l’outil en ligne l’interpelle et le questionne afin que le producteur de la SAE complète et décrive chacun de ses temps (préparation, réalisation, intégration) selon les cinq étapes décrites précédemment (s’engager, identifier, investiguer, créer, partager).

Planif est disponible directement en ligne ainsi qu’en mode local par téléchargement à l’adresse :
http://www.learnquebec.ca/fr/content/professional_development/planif/

Également, le Sac d’école électronique est un projet universitaire de recherche-action visant le développement d’un modèle de production de SAE standardisée afin d’assurer l’indexation, le partage et la mise en commun de ces SAE. Ce projet offre une série de feuilles de style et de sections reprenant les étapes de réalisation d’une SAE, ainsi que des menus déroulants permettant de produire rapidement une SAE conforme et complète. Le Sac d’école électronique est disponible à cette adresse :

http://www.matimtl.ca/sacecole/ongletAcceuil5000000000_0_fr.html
http://www.matimtl.ca/sacecole/ongletPlanification2000000000_0_fr.html



5)
Quelques banques de SAE sur Internet

Après avoir défini ce qu’est une situation d’apprentissage et d’évaluation (SAE), décrit les trois temps du processus d’enseignement et d’apprentissage sur lesquelles reposent une SAE, explicité les composantes ou éléments constitutifs d’une bonne SAE et présenté deux modèles ou canevas de production standardisée d’une SAE, voici le temps de découvrir des ressources en ligne qui offrent des collections de SAE prêtes à être utilisées.

Planif du Service national du RÉCIT de langue anglaise  et du  groupe LEARN (11):
http://www.learnquebec.ca/fr/content/curriculum/languages/fls/projets/

Le Service national du RÉCIT mathématique, science et technologie et son cyberfolio offre des dizaines de SAE pour le primaire et pour le secondaire : 
http://recitmst.qc.ca/cyberfolio/portfolio/visiteur/index.php

Le Service national du RÉCIT de l’univers social offre des SAE exemplaires :
http://www.recitus.qc.ca/?item=62&PHPSESSID=0be7be94e12158ee329b36f924553022

Le Sac d’école électronique offre 69 SAE dans les domaines des langues, de la mathématique, de l’univers social (géographie et histoire) et des arts.
http://www.matimtl.ca/sacecole/ongletRecherche.jsp?vc=4000000000&lang=fr

Une série d’exemples de SAE complexes en science à la CS des Chênes, le site  Scientic : http://www.scientic.ca/enseignant/listerSugg.asp

École montréalaise pour l’enseignement des sciences et de la technologie :
http://www.er.uqam.ca/nobel/ecdeesg/rubrique.php3?id_rubrique=1

SCOOP! Apprendre avec l’actualité : http://scoop.demarque.com/ Quatre nouvelles SAE par semaine, basées sur les événements de l’actualité.
Identification : demoedu
   Mot de passe : scoop.


-------------------
NOTES

(1) A propos des scénarios pédagogiques http://www.robertbibeau.ca/scenario.html
(2) A propos du portfolio en éducation http://www.robertbibeau.ca/portfolio2.html
(3) L’évaluation des compétences disciplinaires et la place des connaissances :
http://www.mels.gouv.qc.ca/dfgj/pdf/cpea_evaluation4.pdf
Consultez aussi ce site Web: http://www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/de/index.htm

(4) Les cinq domaines généraux de formation du PFEQ sont : santé et bien-être, orientation et entreprenariat, environnement et consommation, média, vivre ensemble et citoyenneté.  http://www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/dp/menusec.htm
(5) Les neuf compétences transversales du PFEQ sont regroupées en quatre ordres et comportent quatre rubriques (le sens, les composantes de la compétence, les critères d’évaluation, et l’évolution de la compétence) :
http://www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/de/echellesprim.htm Également les échelles des niveaux de compétences au secondaire:
http://www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/de/echellessec.htm
http://www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/dp/menusec.htm  http://www.cslaval.qc.ca/cdp/
(6) « L’évaluation des apprentissages au secondaire. Cadre de référence. Version préliminaire. » MELS. DGFJ, Direction de l’évaluation. Québec. Novembre 2006.
(7) http://www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/dp/index.htm
(8) Certains proposent six étapes pour un projet de SAE :
http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/ 
(9)   http://www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/comitepea.htm
(10)          http://www.learnquebec.ca/fr/index.html
(11)          Pour vous aider à maîtriser l’application PLANIF :
http://www.recit.csvdc.qc.ca/article.php3?id_article=181


 

 

Ce site fonctionne grâce à SPIP, logiciel libre et disponible gratuitement sous licence GPL

 | Accès aux rédacteurs

Crédits